Mot à mort

Emily Dickinson

Traduit par : Isabelle Sbrissa

 

 

 

 

 

 

 

 

mot à mort

 

A word is dead

When it is said,

Some say.

 

I say it just

Begins to live

That day.

 

Un mot est mort

Quand on le sort

Qu'on pense.

 

Je pense qu'on

Le met en vie

Alors.

 

Un mot est mort

Quand il est dit

Qu’ils bêlent.

 

Je dis qu'ici

C'est la vie qui

L'appelle.

 

Un mot est mort

Quand on le dit

Dit-on.

 

Je dis qu'il vient

Juste à la vie

Ce son.

 

Un mot est mort

Si dit par les

Personnes.

 

Je dis qu'il vit

A peine s'il

Résonne.

 

Word is dying

With the saying

They think.

 

I think the sound

Is just living

Around.

 

 

Il s’agit d’une transformation d'un poème d'Emily Dickinson par traductions et variations françaises. Ce détournement du contexte et des procédures de traduction instille un doute quant au texte original et au texte traduit. La version à gauche est celle d'Emily Dickinson et les suivantes s'en inspirent.

Emily Dickinson
est née en 1830 dans l’État du Massachussetts et a passé toute son existence dans la maison de son père, où elle a vécu de plus en plus recluse jusqu’à sa mort en 1886. Ses poèmes sont brefs et denses, souvent parsemés de tirets et de points d’exclamation, comme si chaque mot s’exprimait au bout du souffle.
Isabelle Sbrissa
vit et travaille à Genève, en Suisse. Elle écrit des poèmes en transformation dans lesquels coexistent plusieurs langues et qui font usage de multiples procédures de traduction. Elle termine un Master en écriture littéraire à l’Institut littéraire de Bienne (CH) et est aussi auteure de théâtre.